top of page

L'importance d'apprendre à "milonguear", pas seulement à danser...

Milonguear... quel mot si souvent utilisé dans le milieu du tango, n'est-ce pas ?

Jetons un coup d'œil à ces définitions :

Milonga : type de musique ;

Milonga : l'espace physique où l'on danse le tango, la milonga et la valse ;

Milonguero : résumons en disant que c'est quelqu'un qui va souvent à la milonga (il y a un article entier dans le blog consacré à ce terme) ;

Milonguear : verbe né spontanément dans le milieu du tango et qui désigne le fait de danser le tango, la milonga ou la valse dans un cadre précis, c'est-à-dire dans " la milonga ".


Cela peut paraître étrange, mais apprendre à danser le tango requiert une approche très précise lorsqu'il s'agit d'aller à "milonguear", d'aller danser dans une milonga.

Apprendre à danser le tango n'est pas la même chose qu'apprendre à milonguear... peut-être que pour certaines personnes c'est la même chose, mais ce n'est pas le cas pour ceux d'entre nous qui voient constamment les problèmes qui se posent dans les milongas, dans les espaces où le tango est dansé de manière sociale.

D'un point de vue didactique, cela change l'approche, ou du moins cela devrait, mais malheureusement ce n'est pas toujours le cas.


Ainsi, lorsque vous allez apprendre à danser le tango, vous qui êtes en train d'apprendre, vous devriez vous demander : pourquoi est-ce que je veux apprendre ?

Voulez-vous danser chez vous ? Voulez-vous danser en tant qu'exercice physique/mental ? Voulez-vous danser pour vos amis et votre famille ? Voulez-vous faire un spectacle ? Voulez-vous participer à une compétition ?

Ou voulez-vous apprendre à danser pour vous amuser avec d'autres personnes lors d'une milonga ?


En fonction de votre réponse, vous définirez votre parcours et vos priorités d'apprentissage.

Ainsi, si vous voulez faire une milonga, privilégiez un certain type d'approche :

  • choisir les pas les plus adaptés à la milonga (espace physique) ;

  • choisissez des mouvements sûrs pour les personnes qui vous entourent car vous devez partager un espace de danse avec d'autres ;

  • choisissez des mouvements clairement marqués afin que votre langage soit compris par une autre personne (qui ne vous connaît généralement pas) ;

  • soigner la posture et la technique, en particulier pour les mouvements fondamentaux, afin que les mouvements soient légers et ne nuisent pas à votre partenaire en créant des douleurs inutiles ;

  • privilégier la bonne navigation sur la piste de danse dans le choix des figures et être attentif aux codes du mouvement ;

  • apprendre la musicalité pour que votre danse ne soit pas ennuyeuse, il ne s'agit pas de faire des milliers de figures, mais d'être musical avec ce que vous savez faire ;

  • la qualité est toujours préférable à la quantité, un milonguero passe de nombreuses heures à danser et la qualité de ses mouvements est essentielle pour la santé de son corps ;

  • être à l'écoute de son partenaire, la danse sociale doit privilégier le plaisir de l'un et de l'autre ;

  • une bonne toilette, un parfum et une menthe dans la bouche feront toujours plaisir à votre partenaire ;

  • apprendre à utiliser le langage du "hochement de tête" (cabeceo).

Donc, si vous voulez aller à milonguear, vous savez déjà comment...


Photo de l' Encuentro Luna Arrabalera 2024


Nous en train de "milonguear"


219 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page